Песня «Bravo»
исполнителя Jacqueline Taieb.
Скачать или слушать онлайн

00:00/00:00

Текст песни:

BRAVO hip hip hourra pour le héros il a mérité sa médaille et le bonheur est dans ses yeux il sait que devant son exploit aujourd’hui le monde se pâme pourtant il ne se souvient pas pourquoi cette foule l’acclame A t-il gagné le tour de France ou a t-il sauvé une vie mais cela n’a pas d’importance puisqu’ils le savent ceux qui crient BRAVO mais la fille qu’il aime n’est pas d’ailleurs ça ne l’intéresse pas elle ne sait pas que c’est pour elle qu’il s’est battu et qu’il gagné mais ce qui peut le consoler c’est cette foule qui l’appelle BRAVO hip hip houra pour le héros il a mérité sa médaille et la gloire dévoré ses yeux il ne sait plus il ne sait pas s’il a coupé un monstre en tranches ou s’il a tué quelques soldats ou bien s’il a franchi la Manche il ne voit plus que tout ceux qui se pressent tout autour de lui et qui le suivent pas à pas et ce qui compte c’est qu’ils crient BRAVO mais la fille qu’il aime n’est pas d’ailleurs ça ne l’intéresse pas elle ne sait pas que c’est pour elle qu’il s’est battu et qu’il gagné mais ce qui peut le consoler c’est cette foule qui l’appelle BRAVO hip hip houra pour le héros il a mérité sa médaille

Другие песни исполнителя:

  • On s’était vus samedi Tu m’avais invité À ta surprise party Et quand on s’est quittés Je t’ai dit à propos Il faudrait m’expliquer En sortant du metro Vers où me diriger ?La première à gauche La première à gauche La première à gaucheEt puis tout droit, Tout droit, tout droit C’est près d’un p’tit cinéma Et pour monter chez moi Je vais te l’expliquer C’est facile tu verras Tu ne peux pas te tromper Il y a un ascenseur Tu iras au premier T’allumes l’interrupteur Et la porte d’entrée C’est la première à gauche
  • Une fleur entre les lèvres Un sourire au coin des yeux Un regard rempli de rêves Et de l’or dans les cheveux Il éteind sa cigarette Et me dit «venez danser» Comme c’est aujourd’hui ma fête J’ai envie de vous aimer Je m’avance vers la piste Il me serre dans ses bras Il me dit «vous semblez triste» Et je ne lui réponds pas Il me dit «je suis poète» Et carresse mes cheveux En levant un peu la tête Je vois qu’il a les yeux bleus Le cœur au bout des doigts, hey, hehey Le cœur au bout des doigts Le cœur au bout des doigts Et quand se termine la danse Il me parle de son chien De son amour pour la France De sa mère qui est loin Puis il me dit que sur Terre Il n’a eu qu’un seul ami Et qu’il déteste la guerre Je lui réponds «Moi aussi» On se quitte une fois mort Et le lendemain matin Il est là devant ma porte Une guitare à la main Et d’entrée soudain s’arrête Quand je lui dis qu’il est beau Et je ferme la fenêtre Et il tire les rideaux Le cœur au bout des doigts, hey, hehey Le cœur au bout des doigts Le cœur au bout des doigts
  • Viens avec moi Je connais bien par ici Tu vois tout ça? Pour moi c’est vraiment Paris Viens, je t’emmène Loin des voitures, loin du bruit Goûter au rêve Du printemps à Paris On va s’asseoir Sur les marches du Sacré-Cœur Et tu vas voir C’est presque ça, le bonheur Prends ta guitare Chante un air de ton pays Tu peux me croire Tu n’déranges personne ici Lève la tête Et vois, déjà c’est la nuit Ce serait bête De ne pas rester ici Entre tes doigts Qu’il est joli, cet accord J’aime ta voix Chante donc un peu plus fort Un gars s’arrête Une femme qui passe nous sourit C’est jour de fête Le printemps à Paris Prends une orange Tu disais que t’avais soif Si tu la manges Te salis pas Paupières closes Tu mords à pleines dents le fruit C’est peu des choses Le bonheur à Paris
  • - Maman, jusqu'où tu m'aimes? - Je t'aime jusqu'au bout d'un voyage. Je t'aime jusqu'au sommeil Jusqu'à la fin des pages - Maman, comment tu m'aimes? - Passionnément, à la folie Je t'aime comme le soleil Je t'aime à l'infini On est si bien tous les deux Comme ça, dans la nuit! Tu es l'amour de ma vie - Maman, jusqu'où tu m'aimes? - Je t'aime jusqu'au bout de la ronde Jusqu'à la lune de miel Jusqu'à le fin du monde - Maman, pourquoi tu m'aimes? - Je t'aime parce tu es le plus doux Tu viens du fond de moi-même Je t'aime beaucoup, beaucoup Beaucoup
  • Assise sur les bancs du grand amphithéâtre Tout près de la sortie c’est une place en or Je regarde les gens qui meublent ce théâtre Et qui baillent et rebaillent et qui rebaillent encore Le professeur fait son cours sur l’histoire d’Angleterre En 1066 invasion des Normands, en 1338 il y a eu la guerre Celle qu’on a appelé la guerre de cent ans Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres J’en ai encore pour quelques années peut-être Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres Mais enfin vers midi le cours est terminé Deux heures de cours ça creuse et ça semble bien long Cent balles dans la machine et vous pouvez manger Des sandwichs au jambon où y a pas de jambon Les étudiants déjeunent ou bien se désaltèrent Moi je pense à lundi où je serai au studio Sans oublier que les mines de charbon d’Angleterre Se trouvent à Liverpool, à Cardiff et Glasgow Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres J’en ai encore pour quelques années peut-être Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres Assis tout près de moi, il y a des gens de psycho Des petits gars boutonneux qui parlent de leur âme Et avec de grands gestes, chacun fait son solo Sur la pensée de Kant, de Bergson ou de Sartre Quand ça devient mignon, c’est une licence de lettres Petit costar cintré, grande fente dans le dos Qui vous dit volontiers, avec fierté peut-être Je ne lis que Gide, Verlaine ou Rimbaud Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres J’en ai encore pour quelques années peut-être Qu’est-ce qu’on se marre à la fac de lettres